CL RBRR

Date de parution : 27 février 2017

Maison d'édition : Magic Mirror éditions, collection Forgotten

    Sirona et Eloane sont deux jeunes filles habitant non loin d'une forêt, dans une chaumière appartenant à Iphigénie Whitecombe, une femme mystérieuse n'aimant pas les questions et toujours enfermée dans ce qu'elle appelle son "laboratoire" où elle concocte des potions.

 

    Sœurs inséparables, elles vont voir leur vie basculer quand leur tutrice va prendre la décision de fiancer la plus âgée à un jeune inconnu : Emmanuel. Seule la vieille femme semble le connaître. Qui est-il ? D'où vient-il ? Que cherche-t-il ? Brisée à l'idée de se voir mariée à un inconnu et vivre ainsi loin de sa petite sœur, Sirona décide de partir. Mais que et qui se cache à l'extérieur de la chaumière ? Va-t-elle se faire dévorer par cet ours dont elle entend parler depuis toutes ses années ?  



Cliquez sur la bannière pour lire l'article sur Magic Mirror éditions et l'interview de Sandy, la directrice éditoriale.


   

 

    Avant toute chose, j'aimerais parler de ma relation avec le conte original "BlancheNeige et Roserouge". Je le connais depuis que je suis toute petite et à l'époque, aucun enfant de mon entourage ne connaissait. On me disais "Mais non, c'est Blanche-Neige et les sept nains !". J'ai alors perdu espoir et j'ai gardé ce conte oublié dans un coin de ma tête, le relisant de temps en temps et rêvant de cet ours se transformant en prince charmant, remplaçant le crapaud de nos contes traditionnels. Imaginez donc mon excitation quand Magic Mirror a annoncé quelle réécriture de contes avait été choisie pour devenir leur première parution ! Je me suis donc proposé pour le Servive Presse et me voici donc avec cette chronique. J'espère qu'elle va vous plaire. Enjoy !

 

 

Illustration d'Alexander Zick (1845 - 1907) pour le conte Schneeweißchen und Rosenrot, version la plus connue étant celle des Frères Grimm, deux allemands. Le conte a été publié dans le premier volume de Kinder-und Hausmarchen (Contes de l'enfance et du foyer) en 1812.

    Par où commencer ? J'ai beaucoup de choses à dire, que ce soit en positif (surtout !) ou en négatif (beaucoup moins). Je vais donc commencer avec l'environnement de l'oeuvre. L'auteure a inventé son propre monde dans cette réécriture de contes en posant des décors dignes de films et de contes de fées, que ce soit au travers de la forêt lugubre et dangereuse, la chaumière aussi petite qu'une geôle de prison et cet immense château aux couloirs interminables et froids. On se retrouve confrontés à nos propres peurs et nous sommes propulsés au sein d'un roman bâti avec beaucoup de poésie, un très bon point !

 

    Parlons ensuite d'un ensemble de points : trois positifs et un négatif sur certains personnages du récit.

  • Le Pianiste. J'ai beaucoup aimé ce personnage par son côté un peu "bipolaire" et mystérieux. Beaucoup de questions et d'intrigues sont présentes dans cette histoire et ce personnage en fait partie. Un coup il est amoureux et fait tout pour conquérir sa promise, et de l'autre il peut-être d'une rare violence envers elle. Nous apprendrons pourquoi il agit comme cela à la fin du roman.
  • Madame Whitecombe. Je suis plutôt mitigée sur ce personnage mais je trouve que l'auteure a bien réussit à créer un personnage à la fois protecteur et horriblement manipulateur. Une vraie méchante comme on aime retrouver dans les contes.
  • Le valet. Je voulais structurer cette partie en parlant des points positifs puis négatifs mais ce point, qui est le valet, va dans la continuité des sujets du Pianiste et de Madame Whitecombe donc je le case là. Le valet est un petit bonhomme qui accueille Sirona dès qu'elle arrive au château. Je suis déçue de ne pas l'avoir croisé plus que ça dans ma lecture car même s'il est un personnage secondaire, je pense qu'il méritait qu'on lui donne un peu plus d'importance, surtout lorsque nous apprenons qu'il a eu un rôle à jouer . Je n'en dirai pas plus !
  • Pour finir, LE personnage le plus important dans le conte des frères Grimm : l'ours. Laetitia Arnould a très bien dosée la présence du personnage emblématique de ce conte (et je suis vraiment soulagée qu'elle ait décidé de le garder sinon j'aurais fait un vrai scandal !). présenté comme un vrai monstre dès le début de l'oeuvre, il a une réelle place dans le récit, tout au long de celui-ci, avec un très bon équilibre ! De plus, on se demande qui se cache derrière cet ours, on s'implique encore plus dans l'oeuvre et ça c'est vraiment chouette !

    Il y a un petit point négatif qui me vient à l'esprit. J'ai conscience de ne pas être auteure et que cela n'est pas facile mais j'ai eu un peu de mal avec la cassure entre l'histoire de Blanche et Rose et celle de Sirona et Eloane. Le fait de ne pas être auteur ne me permet pas de dire "il aurait été mieux de faire ça ou ça" (et de toute façon ce n'est pas mon rôle) mais j'avoue que cette cassure stoppe la lecture pour laisser le lecteur avec deux autres jeunes femmes dans une chaumière qu'il ne connait ni d'Eve ni d'Adam. Bon après tout est expliqué donc ce n'est pas un gros point négatif non plus.

    J'aimerai parler d'un point très important : celui de la réécriture. Comme vous le savez, Ronces Blanches et Roses Rouges est une réécriture du conte Blancheneige et Rougerose comme dit ci-dessus et je la trouve vraiment très réussie ! Laetitia Arnould a prit les bases du roman originel est s'est construit son propre petit monde tout autour pour créer une oeuvre originale et d'une pure douceur poétique. Les éléments les plus importants tels que la présence de l'ours, du fameux nain et la relation très fusionnelle entre les deux sœurs rendent cette histoire et réécriture sérieuse mais néanmoins inédite.

    Pour finir, parlons du livre en lui-même. L'équipe de Magic Mirror m'a fait la merveilleuse surprise de m'envoyer le livre en version brochée en plus de la version ebook que je possédais déjà pour ce Service Presse. Une surprise qui me permet de faire le point sur la qualité et l'esthétisme de ce livre. Alors pour la couverture, comme vous pouvez le voir sur l'image que j'ai postée, elle est sublime. Mina M a parfaitement bien réussi à capter l'univers de Laetitia et de l'histoire et a proposé une couverture remplie de ronces, de roses et de poésie. Bravo à elle ! Il y a aussi la qualité du papier qui est top mais mon coup de cœur est le numéro de page entouré par le miroir enchanté de la maison d'édition. Un petit détail qui compte beaucoup pour moi ! Le fait d'avoir mit le conte des Frères Grimm est également un très bon choix car le lectorat peut directement comparer les deux œuvres et se faire une idée de la qualité du travail proposé. Très bonne initiative !

    En bref : Une très jolie découverte non loin du coup de coeur. Une très bonne pioche de l'équipe éditoriale et du comité de lecture qui me conforte dans ma joie et ma fierté d'avoir donné une chance à cette maison d'édition encore toute neuve quand je l'ai découverte. Un grand BRAVO pour cette première parution pleine de féerie !


Bonjour mes petits biscuits ! Voilà, tout premier Service Presse pour le blog. J'espère qu'il vous a plu et vous a donné envie de lire cette oeuvre ! Si c'est le cas, je vous invite à aller commander sur la boutique de la maison d'édition ou encore sur Amazon mais sachez que sur la boutique, tous les 10 commandes, une marque-pages Magic Mirror éditions est introduit dans le colis ! ;)

 

Vous êtes plus traditionnel ? Commandez ici.

ou plutôt branché ? Par ici.  

ou encore Amazonovore (mais c'est moins cool que sur la boutique !) ? Cliquez là. Version Kindle 

 

Comme toujours, n'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cette chronique, je vous souhaite un très joli après-midi !

- Lu'


Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Kin (samedi, 04 mars 2017 12:06)

    Jolie chronique !
    Maintenant que tu le dis, c'est vrai que j'avais aussi eu un peu de mal en passant de Blanche et Rose à Sirona et Eloane, j'étais un peu perdue pendant les premières pages.
    Et comme toi, j'aurais bien voulu voir un peu plus ce valet et connaître mieux les circonstances qui l'ont fait atterrir là.
    J'ai aussi beaucoup aimé en tout cas !

  • #2

    laski seks (mardi, 05 septembre 2017 13:40)

    gliniany

  • #3

    zobacz anons (vendredi, 08 septembre 2017 14:19)

    dźgnąć

  • #4

    seks laski (samedi, 09 septembre 2017 13:02)

    penisek

  • #5

    na tym portalu (jeudi, 14 septembre 2017 14:13)

    spelunka

  • #6

    sex dziwki (jeudi, 14 septembre 2017 20:56)

    oddźwiękowiwszy

  • #7

    wróżki (vendredi, 06 octobre 2017 16:54)

    węgielny

  • #8

    sekstelefon (vendredi, 20 octobre 2017 16:25)

    pomarznąłem