CL IdylleOne

Parution : 5 septembre 2016

Maison d'édition : Aucune. Auto-édition en collaboration avec Librinova

Adèle, scientifique dans un grand laboratoire avec ses deux meilleurs amis, est en couple avec Julien qu'elle a connu à l'université. Sacha et Célia voient assez mal cette relation, malgré les mots rassurants de leur amie.
Effectivement, Julien est issu d'une famille très riche, très influente et à la tête du laboratoire pour lequel les trois amis travaillent. Néanmoins, le jeune homme refuse de suivre les pas de ses parents et travaille dans son ancienne université.
Lors d'un séjour romantique à Idylle One, le rebelle de la famille va annoncer à Adèle son envie d'enfant. Comment va-t-elle gérer leur différente façon d'envisager le futur de leur enfant, ses beaux-parents envahissants et sa relation amoureuse pas si idyllique que ça ?


Avant tout, je voudrais remercier Librinova qui, via Net Galley, a accepté de me laisser lire cette oeuvre.

 

Tout d'abord, parlons du thème du livre. En temps normal, je ne m'attarde pas des heures sur un thème puisqu'il saute aux yeux et qu'il n'est pas forcément important d'en faire des tonnes. Néanmoins ici je vais le faire, pour la simple et bonne raison que c'est original... je pense. Je ne lis pas vraiment de romans futuristes donc je n'ai pas de moyens de comparaison mais je pense que c'est original. L'histoire se déroule plusieurs décennies après la notre, où la population est séparée en deux : la majorité dans la Confédération (réunion de tous les états du monde qui ont prospérés) et le reste, qui vit en marge de ces derniers et qui ne vivent pas dans la misère mais c'est tout comme dans l'esprit des riches.
Qui dit thème futuriste et richesse des états dit sciences avancées, ce qui est le cas dans ce livre. La science est présente dès le premier chapitre, puisqu'Adèle, Sacha et Célia travaillent dans un laboratoire où ils sont à la tête de recherches sur les embryons. Je ne comprend pas grand chose à ce que j'ai lu sur ce sujet mais c'est très original et vraiment peu commun. Du peu que j'ai compris, les scientifiques "mutent" (ou quelque chose dans le genre) les gènes des embryons à la demande des parents, créant un bébé qui sera un futur génie des maths ou du piano. L'idée m'a beaucoup plu et l'auteur intègre parfaitement cette idée dans son histoire. Je ne peux vous en dire plus pour ne pas trop vous raconter le livre.

Parlons ensuite des personnages. J'ai eu un coup de cœur pour Adèle, ce bout de femme folle amoureuse, d'une belle simplicité et capable de tout pour ce qu'elle trouve juste. On ne peut qu'apprécier la jeune femme quand ses beaux-parents débarquent dans sa vie et prennent les décisions pour son bébé à sa place et qu'elle n'ose rien dire... Il y a aussi Julien, le petit-ami d'Adèle, qui mérite aussi qu'on parle de lui. Au début, c'est un personnage amoureux, romantique et fidèle à lui-même. Puis, son comportement change quand la grossesse arrive et les doutes du meilleur ami de la jeune femme vont se fonder. J'avoue ne pas vraiment avoir vu le coup venir. Je pensais naïvement (comme Adèle) qu'il ne changerait pas et qu'il ne suivrait pas ses parents... Pour finir, je voudrais parler de Sacha. C'est un personnage peu développé, mais qui a un rôle important à la fin du livre. Malgré son absence dans le livre la plupart du temps, je pense qu'il est omniprésent et que c'est grâce à lui qu'Adèle décide de tout plaquer. Je ne vous en dit pas plus !

 

Aimez-vous le romantisme ? Si oui, vous allez être servis, et dès les premiers mots ! D'où ma déception face au changement de caractère de Julien, et ma surprise, puisque je ne m'y attendais pas... Bref, vous allez aimer !

Le seul petit point négatif est la longueur de l'oeuvre. Peu-être que j'ai l'habitude de lire des livres de 400/500 pages et que je ne suis pas objective mais j'avoue être déçue de ne pas avoir lu plus... J'aurai aimé un peu plus de développement et de détails à la fin...

Pour finir, je vais voir dire ce que j'ai aimé le plus : la façon d'écrire de l'auteure ! Elle a une façon d'écrire qui permet au lecteur de se sentir à l'aise dans sa lecture. Sa plume est fine, agréable. Je me suis sentie "comme à la maison". De plus, Catherine Zivi a décidé d'écrire à la première personne, récit que j'affectionne. Une jolie découverte que je recommande !

Écrire commentaire

Commentaires : 0